Site en construction ! Ne cherchez pas dans les détails, le diable s'y trouve

Image
Image
Image

Une brève histoire de l'incunable xylographique

Avant l'apparition en Europe de la presse de Gutemberg, il existait une méthode d'impression que l'on employait dans le but de produire un grand nombre de tirages d'une même illustration. C'est notamment ainsi qu'ont pu être produites des Bibliae Pauperum (Bibles du pauvres) ou les premiers jeux de cartes ou des Tarots divinatoires.
Ces représentations étaient déjà produites en taille d'épargne: en enlevant la matière de la planche, pour ne laisser que le trait souhaité en relief. L'application de l'encre sur ces détails en positif permettait de les reporter sur le papier par la suite, et réitérer l'impression autant que nécessaire.
Image

La représentation des corps et des postures

Je m'inspire de ces incunables xylographiques et autres estampes datées de la fin du XVè siècle pour créer mes propres illustrations. L'idée n'est pas de copier ou reporter les traits d'un codex, mais d'en transporter les motifs et les manières de représenter les corps. Vous trouverez dans mes planches des perspectives biaisées, des ombres hachurées, des formes de corps et des postures de trois-quarts dont l'inspiration est le fruit d'une étude attentive de nombreux traités.
Image
 
Image
 
Image